Chanter lors d’un festival, que faire pour gérer son trac?

Même pour un professionnel, chanter devant un grand public est angoissant. Avoir le trac est une réaction naturelle pour tout être humain qui s’implique dans ce qu’il fait. Cependant, lors d’une représentation notamment un festival, gérer son stress est tout à fait faisable avec des exercices et quelques conseils. Découvrez cela en détail dans ce présent article.

Faire des répétitions devant son entourage

Répéter, c’est la clé de la réussite. Avant le jour J, vous devez vous entraîner de nombreuse fois.

Le texte, la chanson, la chorégraphie, tous devraient être connus par cœur et dans les détails près. Cela vous permettra d’être sûr de vous et ainsi de diminuer l’angoisse au fameux jour.

Quand vous maîtrisez parfaitement le scénario, le mieux est d’inviter des proches pour vous regarder répéter. Cela vous habituera au public tout en étant sûr que celui-ci ne risque pas de vous rabaisser en cas de fautes.

Choisir la bonne tenue

Lors de votre performance, optez pour des vêtements qui ne changent pas votre personnalité. Être soi-même est très important pour garder le calme sur scène. Ainsi, quand vous faites le choix de votre tenu, veillez à privilégier plutôt celle qui vous mette à l’aise. Vous devez être bien confortable dans votre peau en vue d’arriver à vous concentrer sur l’essentiel.

Bien respirer, ne pas stresser et se détendre

Arrivée au jour J, il est essentiel de garder son calme. Cela est très important afin d’être bien performant dans ce que vous faites. Pour cela, vous devez arriver en avance en vue de bien vous préparer. L’astuce est de bien respirer quoiqu’il arrive. Avant de monter sur scène, isolez-vous dans un coin pour vous détendre. Ôtez toutes pensées négatives de votre tête.

Le mieux reste le fait de s’imaginer assurer parfaitement sa prestation et que le public sera ébloui par vos performances. À tout moment, si vous sentez le trac monté, faites l’exercice de respiration suivante. Il faut inspirer profondément, puis expirer doucement. Concentrez-vous sur l’air qui circule dans vos poumons. Vous verrez qu’il s’agira d’une méthode infaillible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *